Arbitelle-Touaregs

Arbitelle-Touaregs

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
EN CET AUTOMNE 2008

      

En cet automne 2008,
     

 

La situation des Touaregs du Niger s’est aggravée depuis Mars 2007, de façon alarmante.

 Le Gouvernement ne veut toujours pas reconnaître la rébellion, pour raison politique,il parle encore de trafiquants, de bandits, et nie les problèmes dans le nord du  pays.

 Moussa Kaka vient enfin d'être libéré, aprés 1 an d'emprisonnement à Niamey
 
Le reporter français arrêté à Agadez, fin 2007, lors de son reportage sur la rébellion a été libéré après un mois d’emprisonnement. 


Les deux reporters français d’Arte ont également été libérés après un mois de prison, à Niamey, bizarrement après un nouvel accord entre Aréva et le Président Tandja.
Voir leur livre « En territoire interdit »

Catherine.. également libérée, aprés deux mois de prison, à Agadez

Tous arrêtés : accusés d'"atteinte à la sûreté de l'Etat" ??
N'oublions pas tous les touregs emprisonnés à Agadez depuis presque un an !La liste est  sur le site du MNJ

Des négociations demandées par le MNJ, doivent commencer vers la fin de l’année !! malgré les réticences du Premier Ministre, et du Président Tandja.

Les réfugiés en Algérie ne sont pas franchement aidés, ni soutenus.
Ceux restés en brousse au Niger ont d’énormes problèmes
-de sécurité par rapport à l’armée, qui tue honteusement des civils en représailles des attaques du MNJ,
-de ravitaillement, les denrées ayant atteint des prix exorbitants pour ces populations complètement démunies.

Trés peu d'enfants réfugiés en Algérie vont à l’école, les cours sont en arabe, et les enfants touaregs ni ne le parlent, ni ne l’écrivent, ni ne le comprennent. Encore une fois : rejetés. Et la situation stagne.
Seules quelques familles touarègues restées à Agadez peuvent envoyer leurs enfants à l’école.

Comme l’année dernière, aucun vol de Point Afrique, aucun touriste, la zone étant interdite, en état de mise en garde.
Quelques ONG ont pu rester sur Agadez, mais très peu de « laisser passer »  leur sont délivrés par le Gouvernorat  pour circuler en brousse. Quelques européens et américains continuent, malgré les risques, à apporter un soutien par leurs actions et leurs présences.Et la Croix Rouge Internationnale.

 
     

La situation des rebelles n’est guère plus enviable, mais comme diront certains « ils l’ont bien chercher !!! » Avec un gouvernement qui ne les reconnaît pas, qui ne vend les richesses de son pays qu’aux plus offrants, les Chinois achetant plus cher que les français d’Aréva, son choix a été vite pris pour l’uranium, le charbon, le gaz…
Et les mercenaires ukrainiens pour piloter les hélicoptères et les avions de reconnaissance…
La liste est longue !
N’oublions pas que 30% de notre électricité vient de cette région du Nord-Niger.
Depuis 40 ans, les mines d’Arlit polluent impunément les sous sols de cette zone. ……..
Le « meilleur » étant à venir : ayant épuisé les réserves d’eau fossile de cette région, « ils » vont détourner l’eau d’Agadez ! Encore au mépris des populations du Nord Niger !

FAUT IL QU’UN PEUPLE DISPARAISSE, POUR SAVOIR QU’IL EXISTE !  (Mano Dayak)

Ne les regardons pas disparaître ! sans faire une geste....
Martine

Photos : Martine