Arbitelle-Touaregs

Arbitelle-Touaregs

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
VOYAGES HUMANITAIRES 2001-2006

BENEVOLES AU NIGER

Depuis la création de l’Association-2001- annuellement des adhérents viennent passer quelques jours ou quelques semaines dans les campements soutenus par l’association, à l’ Est et au Sud d’Agadez.


Arrivée à Agadez chez Martine, avant le départ en brousse à la découverte du quotidien des touaregs
Achat du ravitaillement au marché et chez les "grossistes locaux", et de quelques médicaments à la Pharmacie populaire.


Ph JP
 


Ph JP                                                       
Pharm Pht C
 


Ph JP 
   Site Tawachi-Dinosaures/phJP


Danse - baptême/Ph M                                   
       

  

 bivouac abri dune/phJP
-Nuits en bivouacs, au choix de chacun dans une case, une tente ou « à la belle étoile », ce dernier choix étant un vrai bonheur de découvrir un ciel si pur, autant d’étoiles en écoutant les histoires des touaregs.
-Partager les repas, préparer certains plats traditionnels, boire le thé autour d’un feu
gouter le fromage de chèvres., le lait de chamelles

-Découvrir les systèmes d’irrigations des jardins : par un puits équipé d’une pompe, où d’une guerba tirée par un chameau ou un buffle. Voir l’eau couler le long des petits canaux, et se répandre dans chaque parcelle, en compagnie des enfants si fiers de faire visiter leur jardin.
-Participer aux vaccinations des troupeaux dans l’Azawak
-Distribuer du matériel scolaire à des instituteurs de brousse, être à l’écoute de leurs besoins.
-Ecouter les enfants et accepter de lire leurs cahiers, les encourager …

  
-Apprendre à monter et diriger un chameau 

Photos Martine et Caro 

                        
-Découvrir les puits pastoraux où tous les troupeaux viennent s'abreuver.

-Apprendre les repaires pour trouver la piste en regardant la forme des dunes, la position des étoiles : le savoir ancestral des hommes du désert !
-Ressentir leur amour du désert, les écouter……..Leur culture étant essentiellement orale.
-
Respecter leurs sites, leurs traditions !



Tous ont apprécié ces moments de partage, et cet accueil chaleureux. 

     
     Ph JP

Depuis le début de la rébellion Mars 2007, aucun bénévole n'a pu venir dans le Nord Niger -interdiction gouvernementale- Seule Martine, résident à Agadez, a pu continuer le maintien d' une aide aux populations touarègues, pour leur assurer un minimum d'autonomie en ville, où sont arrivés beaucoup de réfugiés d'Iférouane :

Achats      
                                                                                                                                              
- de chèvres,                                                                       Ph M
- d'une machine à coudre,
- de denrées de base, 
- d' une moto "cabou-cabou, taxi local
,
- mise en place d'une "épicerie"de quartier, 
- inscription de quatre enfants dans une école privée laique -pour un suivi des cours, l'école publique étant d'un irrégularité aberrante -

Un soutien, si minime soit- il, peut aider une famille à vivre décemment !