Arbitelle-Touaregs

Arbitelle-Touaregs

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
2008 - Nov - La France souhaite-t-elle avoir les mains maculées de sang ?


lundi 10 novembre 2008
La France souhaite- t- elle avoir, les mains maculées de sang ?
Publié par La voix des Hommes libres à l'adresse 10.11.08

Le président Tandja et son armée n’ont pas attendu l’aide de la France, tant souhaitée par Areva, pour s’acquitter de leur sale besogne.  C’est ainsi que le 18 Octobre dernier, une patrouille militaire est arrivée dans le village d’Elmiki.
Sept personnes ont été prises au hasard devant le regard désespéré de leurs familles.
Elles ont été retrouvées plus loin exécutés et découpés en morceaux.

Il s’agit de :
• Silimane Amine, 43 ans marié père de 5 enfants
• Ghoumour Amine, 48 ans marié père de 6 enfants
• Aghali Biki, 70 ans marié père de 12 enfants
• Elweli Biki, 47 ans marié père de 7 enfants
• Elhaji Tchibra, 49 ans marié père de 8 enfants
• Silimane Abdalla, 70 ans marié père de 9 enfants
• Adam Alhou, 24 ans marié père de 2 enfants
 
Il est de notre devoir d’informer le peuple Nigérien sur ces agissements et d’attirer l’attention de la France et de son gouvernement sur leur responsabilité devant l’histoire.  Pendant que nos populations agonisent dans l’indifférence de la communauté internationale voilà que le 21 octobre se tient à Paris un atelier sur le thème «Raréfaction des ressources, menace terroriste et sanitaire : comment sécuriser les chaînes d’approvisionnement»
Devant un ministre de la République, le directeur Général des douanes et l’ambassadeur des USA en France, le représentant d’Areva a sollicité que son pays, la France, aide le Niger dans sa démarche génocidaire. Nous avons déjà publié les propos irrespectueux et racistes tenus par ledit amiral.   
Le Mouvement.

Dimanche 9 novembre 2008
L’œuvre dramatique d’épuration ethnique continue dans la région Nord de notre pays 
- Alhassane Dogo (chef de village de Elmiki),
- Dijou Ahmad (conseillère communale à Elmiki),
- Mamado Ahmad,
- Elfig Moussa,
- Alhassane Tayfo,
- Tchingalelé Abouba.
Ces 6 personnes viennent d’être enlevées à Elmiki par les Forces Armées “Nigériennes”.
La machine infernale enclenchée suite au mot d’ordre lancé le 06 octobre 2007 par le pouvoir de Niamey et renouvelé un an plus tard (le 21 octobre 2008 à Paris) par Areva (via l’amiral Thierry d'Arbonneau) avec l’assentiment implicite du gouvernement français, continue son œuvre de broyage des populations du Nord de notre pays. Le Mouvement.