Arbitelle-Touaregs

Arbitelle-Touaregs

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
Journée de la femme .... Hadijita Mohamed, dite Dijou. (Occitan-touareg)


JOURNEE de La FEMME
http://occitan-touareg.over-blog.com/archive-03-2009.html

"Moussa Kaka,Thomas Dandois, Pierre Creisson sont libres,
 et les autres au Niger, les avez vous oubliés ?

Dimanche c'est "la journée de la femme"
et il est temps de rappeler que des femmes sont toujours en prison au Niger.

Plusieurs centaines de Touareg sont passés ou sont encore
dans les prisons de notre démocrate TANDJA.
En cette "journée de la femme" je prends le "risque" de parler et de vous informer sur une femme en particulier qui croupit avec d'autres frères et soeurs
dans une prison du Niger démocratique.
Un habitant d'Agadez...



Témoignage d'un habitant d'Agadez,  
sur la valeur morale de Hadijita Mohamed, dite Dijou.

Le témoignage ci-dessous est fait sur la personne de Hadijita Mohamed, conseillère municipale de la mairie de Dabaga au titre du village d’Elmeki sous les couleurs du parti R.D.P.
Cette femme est loin d’être inconnue dans la zone d’Elméki vu son courage, son audace et surtout ses ambitions dans toutes les luttes où il faut défendre les intérêts de la communauté. Elle parle à haute voix où les hommes sont contraints à parler tout bas. Le conseil municipal de Dabaga ne dira pas le contraire. Elle est présente dans toutes les structures de son village et son dynamisme est remarquable.
`Malheureusement comme on a coutume de le dire, les héros ont souvent la vie courte ou finissent mal. Dans cette logique, elle a été victime de la colère des militaires avec quatre de ses camarades.
Torturés à mort l’un d’eux (Mamadou Hamed) est décédé.
Elle (Dijou) croupit actuellement au P.C d’Agadez (prison d’Agadez), ignorant ce qu’on lui reproche, avec beaucoup d’autres personnes arrêtées par les militaires dans le cadre de la « mise en garde » qui semble avoir comme objectif l’extermination d’une ethnie ou le pillage de leurs biens.
Pour conclure j’invite toutes les organisations nationales et internationales luttant dans le domaine des droits de l’homme à assister ces centaines de citoyens privés arbitrairement de liberté, comme le Niger prétend être état de droit ayant ratifié tout ce qui en est relatif.

Un habitant d’Agadez